Appartement S

Composer les perspectives par un jeu de géométrie et matériaux

Situé dans la cour d’un immeuble haussmannien du quartier de Montparnasse, cet appartement de 22 m² en rez-de-chaussée a servi comme stockage d’œuvres d’art avant d’être abandonné pendant plusieurs dizaines d’années. Le projet vise à sublimer les matériaux existants en libérant au maximum les pièces pour amener de l’air et de la lumière dans ces petits espaces.

Dans sa dimension réduite, il combine la modestie des volumes avec la richesse de l’enchaînement des espaces et de leur façon de recevoir la lumière. Les deux pièces intérieures, aux géométries irrégulières issues des orientations du parcellaire historique, sont éclairées l’une par une fenêtre sur cour et l’autre par une porte fenêtre donnant sur le patio. Cet espace extérieur intime, de forme irrégulière, est inondé de végétation spontanée.
L’accès se fait dans la pièce du milieu à travers un vestibule en trapèze disposé en diagonal par rapport à l’orientation des trois pièces. Chaque espace est caractérisé par des matériaux nobles spécifiques : parquet en chêne et moulures pour la pièce principale sur cour, terrazzo de carreaux noir et beige avec mortier gris et murs en briques pour l’ancienne pièce centrale, sol en béton et murs en enduit couleur crème avec menuiseries blanches et bordeaux dans le patio. Notre projet vise à rétablir la clarté de cet enchaînement grâce à une continuité retrouvée du vide, tout en gardant la subtilité et la spontanéité de la disposition des seuils qui marquent la transition d’une pièce à l’autre.
A l’instar des cheminées qui habitaient chaque pièce d’un appartement traditionnel, le rythme des espaces est marqué par des meuble-objet qui apportent les solutions d’usages et donnent une nouvelle proportion et orientation aux pièces qui s’apparentent pour les dimensions récurrentes de 3,3m de côté et varient pour leur forme.

Positionnés au centre de chaque local, chaque meuble-objet est constituée du même bois contreplaqué okoumé qui s’enrichit de l’association à d’autres matériaux : le tissu bordeaux du canapé pour la pièce de vie, l’acier inoxydable pour la cuisine, l’acier galvanisé pour les jardinières extérieures.
Le meuble de la chambre abrite, derrière les portes réfléchissantes en miroir, un dressing et une salle de bain en carrelage bleu. Les miroirs, inspirés des bars et salons parisiens, marquent les seuils et créent l’illusion d’un espace qui se multiplie, en cachant d’autres volumes.

Les décalages subtils, les perspectives intimes et irrégulières, la régularité et irrégularité de ces espaces à plan carré mais tous différents, les matériaux hérités et sublimés révèlent l’âme de ce petit appartement, auparavant oubliés entre une cour d’immeuble et un jardin en cœur d’îlot.

Equipe

Oblò – atelier d’architecture avec Bajet Giramé architectes

Lieu

Paris (75014)

Maître d'Ouvrage

Client privé

Entreprise

Entreprise GMC

Budget

55.000 € HT

Etat de travaux

Chantier en cours

Crédits photos

Giaime Meloni

En savoir plus